GRdB

Geoffroy Roux de Bézieux élu président du MEDEF

L’Assemblée générale du MEDEF vient d’élire Geoffroy Roux de Bézieux à la présidence du MEDEF pour un mandat de 5 ans.
Il a obtenu 284 voix sur 509 votes exprimés, soit 55,8% du suffrage.

Son opposant, Alexandre Saubot, ancien président de l’Union des industries et métiers de la métallurgie (UIMM), a obtenu 224 voix.

article-medef

Audition des candidats à la Présidence du MEDEF national

Le 7 juin dernier, les quatre prétendants à la présidence du Medef national étaient reçus à Chalon sur Saône, en marge de l’Assemblée Générale annuelle du Medef Bourgogne/Franche Comté. A cette occasion, Alexandre SAUBOT, Geoffroy ROUX de BEZIEUX, Patrick MARTIN et Olivier KLOTZ ont pu à tour de rôle et en 15 minutes chrono, présenter leur programme et développer leurs motivations devant la gouvernance du Medef Régional. Etienne CANO, Président du Medef Yonne et Claude VAUCOULOUX son Délégué général étaient bien entendu présents et ils ont pu échanger avec chacun d’entre eux au cours d’un moment convivial, aussi agréable qu’instructif.

A l’heure où les pronostics vont bon train et où les ‘’écuries’’ font feu de tout bois pour porter leur champion sur la plus haute marche du podium le 3 juillet prochain, il semble bien que la finale devrait se jouer entre Alexandre SAUBOT et Geoffroy ROUX de BEZIEUX. Plus que 3 semaines donc, avant de savoir si la fumée aura la couleur de l’industrie ou bien celle des services, au moment où sera prononcée la phrase fatidique : «  Habemus Praesidem ! ».

PHOTO1

Signature d’un convention avec Nos Quartiers ont des Talents

Monsieur Vaucouloux, en tant que Délégué Général de la Maison de l’Entreprise, a signé une convention de partenariat avec l’association NQT (Nos Quartiers ont des Talents) qui ouvrira prochainement une antenne à Auxerre.

L’association déploiera son dispositif de parrainage grâce au support des cadres d’entreprise afin de favoriser l’insertion professionnelle desPHOTO3 jeunes diplômés BAC+3 et plus, de moins de 30 ans, issus de quartiers prioritaires / zone de revitalisation rurale ou de milieux sociaux modestes.

Les premiers objectifs de l’association :

  • faire  connaître le dispositif NQT aux jeunes diplômés
  • fédérer les entreprises, les collectivités et les acteurs de l’emploi tout en mobilisant des professionnels de l’Yonne pour accompagner les jeunes diplômés dans leur recherche d’emploi

Cette convention a été également signée par Guillaume Larrivé, député de l’Yonne, Patrick Gendraud, Président du Conseil Départemental de l’Yonne, en la présence de Jean-Jacques Blanc, Directeur Général NQT.

Crédit Photo : Studio Morize
ENTETE

Conférence / Débat : Les entreprises connectées

Le MEDEF Yonne s’associe à Marie-Louise Fort, Maire de Sens et Président de la Communauté d’Agglomération du Grand Sénonais, et André Bex, Président de l’UIMM Yonne, et vous invite à une Conférence / Débat sur le thème des Entreprises Connectées,

le mercredi 28 mars

à 18h30

à l’Institut d’Enseignement Supérieur de l’Yonne,

90 rue Victor Guichard à Sens

Quelle est véritablement la place des robots au sein des entreprises ? Quel impact sur la relation clients ? L’industrie et l’internet des objets (IoT), kezako ? Voilà autant de questions auxquelles tenteront de répondre 3 spécialistes en la matière :

  • Professeur Christophe Nicolle du laboratoire LE21 – FRE CNRS 2005 – Arts & Métiers
  • Pierre Schmitt, encadrant technique aux Jardins de la Croisière
  • Christophe Aubé, fondateur et président d’AgreenCulture

Inscription obligatoire en cliquant ici

PHOTO-ARTICLE

Des vœux qui auront marqué les esprits

Retour sur la soirée des vœux 2018 au monde économique par Claude VAUCOULOUX, Délégué Général du MEDEF Yonne.

« Une soirée des vœux 2018 qui aura marqué les esprits !

20180125_182034Déjà nous le pressentions dès la mi-décembre, sitôt le ‘’save the date’’ envoyé, en voyant s’incrémenter à grande vitesse le compteur des inscriptions. La soirée des vœux 2018, avec pour invité exceptionnel Christophe BARBIER, s’annonçait sous les meilleurs auspices et la seule véritable inquiétude que nous nourrissions alors, était de savoir comment nous allions faire tenir tout ce beau monde dans le grand amphi de la Maison de l’Entreprise ! Alors, au matin du 25 janvier, les équipes de la Maison, service Communication, services généraux et informatique en première ligne, s’affairaient pour que tout fonctionne comme une mécanique de montre suisse, au moment des trois coups.

Le soir à l’heure dite, nos invités étaient bien là. Malgré la météo exécrable ! Malgré les routes barrées par les crues ! Malgré les vœux de la Présidente de Région ! (un peu dommage d’ailleurs qu’ils aient été programmés à la hâte en même temps que ceux de la Maison de l’Entreprise, mais bon …) Eh bien croyez-moi sur parole, le grand amphi s’est rempli en deux temps trois mouvements et les quelques 220 chefs d’entreprises présents avaient hâte que la cérémonie commence pour entendre la conférence de Christophe BARBIER. Et ils n’ont pas été déçus, car outre le fait que l’homme est très aimable et accessible, il est un remarquable conférencier, tant sur la forme que sur le fond. Echarpe rouge bien en place et iPhone en mode ‘’notes’’ dans 20180125_183235la main gauche pour suivre le plan de l’intervention, Christophe BARBIER déroule durant plus d’une heure, une analyse politique taillée au scalpel et qui place son auditoire sous le charme indiscutable de l’orateur. Ainsi, avec force détails, indiscrétions, anecdotes, références historiques et mythologiques, il explique très clairement les principes fondateurs de la ‘’Macronie’’, ses codes internes et ses usages, de telle manière que chacun aura l’impression à l’issue de l’exposé, qu’il n’ignore plus rien ou presque des rouages du jeu politique Français, au plus haut niveau de la République.

Et puis enfin, telle une mise en application pratique immédiate des souhaits de bons moments à passer en 2018, exprimés par les Présidents de l’UIMM, de la FFB et du MEDEF de l’Yonne, dans leurs allocutions de vœux, tous se sont retrouvés pour un très sympathique cocktail mettant en avant les produits locaux (tant à boire qu’à manger) et qui les aura menés jusque tard dans la soirée.

Vraiment, voici une belle soirée qui aura marqué les esprits ! »

Retrouvez toutes les photos de la soirée en cliquant ici

CHRISTOPHE-BARBIER-v2

Conférence des Vœux au monde économique avec Christophe Barbier

Le MEDEF Yonne vous invite à noter dès maintenant dans vos agendas la date du 25 janvier 2018, à 18h à Auxerre. A l’occasion de sa traditionnelle soirée des vœux au monde économique, la Maison de l’Entreprise recevra un invité de marque en la personne de Christophe Barbier, journaliste et éditorialiste français, directeur de rédaction de l’Express de 2006 à 2016.
Il animera une conférence-débat autour du thème :

Macron acte II : Quelle place pour l’entreprise ? Quelles réformes ? Quelles oppositions ?

INSCRIPTION EN CLIQUANT ICI

LOI-TRAVAIL

Ordonnances Macron : nous vous avons interrogé

A l’occasion d’une réunion sur les changements de la Loi Travail (le 17/10/17) apportés par les ordonnances Macron, nous avons rencontré deux profils d’entreprises différents ( – de 50 salariés et + de 200) pour obtenir leurs impressions.

Consultez le compte-rendu de cette réunion en cliquant ici

Interview de Jean-Michel Bonnamy (à gauche sur la photo), Directeur des Ressources Humaines de la société Mannesmann Precision Tubes France SAS(MPTFR).

MPTFR est composée de 214 salariés sur le site de Saint-Florentin, comment appréhendez-vous les nouvelles ordonnances ?

« La mise en place est encore trop récente. Néanmoins, l’idée aujourd’hui est d’évaluer les changements à mettre en œuvre pour pouvoir anticiper la suite de la réforme, et en mesurer l’impact, puisque des décrets restent encore à paraître. Cela devrait favoriser la concertation au sein de l’entreprise, notamment avec les représentants du personnel dans le cadre de la mise en place du CSE. »

Qu’est-ce que cela va induire au niveau de votre dialogue social ?

« Le dialogue au sein de l’entreprise est déjà bien installé. Toutes les questions seront étudiées entre les Représentants du Personnel et la Direction de l’entreprise. Il sera d’abord nécessaire de relayer les principaux changements, de définir les objectifs et de faire évoluer notre mode de fonctionnement. Il faudra également veiller à ne pas déstabiliser ce qui fonctionne mais plutôt réussir à co-construire les évolutions inhérentes à la réforme. »

Comment vous aider à mettre en place ces nouvelles ordonnances ?

« Ces réunions d’informations proposées par le service juridique de l’UIMM Yonne sont importantes pour avoir le retour des juristes de la profession. A travers cette initiative, nous bénéficions d’une information précise et d’un partage d’expérience avec nos homologues, nous permettant de répondre à différentes interrogations. »

FOCUS sur MPTFR SAS

MPTFR SAS est la filiale française de Mannesmann Tubes Gmbh qui regroupe les activités de fabrication de tubes de précision du groupe sidérurgique allemand Salzgitter AG. MPTFR emploie au total environ 583 salariés en France (dont 214 à Saint-Florentin) et transforme annuellement environ 70 000 tonnes de tubes.

En savoir plus sur MPTFR : http://www.mannesmann-precision-tubes.com/


Interview de Franck Perrot (à droite sur la photo), directeur adjoint en charge des ressources humaines de la société RB3D implantée dans l’auxerrois.

RB3D est composé d’une vingtaine de salariés, comment appréhendez-vous les nouvelles ordonnances ?

« Nous attendons de connaître plus en profondeur celles-ci. La notion de CSE : Comité Social et Economique*, est nouvelle, pour nous qui n’avons ni de CHSCT ni de CE. Nous aurons l’obligation de le mettre en place au plus tard le 1er janvier 2020, ce qui devrait apporter quelques changements dans le fonctionnement des IRP mais il faut attendre les décrets d’application pour y voir plus clair ».

Qu’est-ce que cela va induire au niveau de votre dialogue social ?

« Aujourd’hui, le dialogue au sein de l’entreprise est ouvert. Avec les nouvelles ordonnances, on peut imaginer que le dialogue social puisse être davantage fluidifié mais il faudra attendre la mise en application de tous les dispositifs ».

Comment vous aider à mettre en place ces nouvelles ordonnances ?

Le service juridique de l’UIMM Yonne nous accompagne de manière concrète à y voir plus clair. Une réunion en octobre nous a apporté un premier éclairage. Nous avons besoin d’examiner en détail des sujets tels que les accords d’entreprise, la hausse des indemnités de licenciement légal, le télétravail, le nouveau CDI, le prêt de main d’œuvre…Dès que j’ai une interrogation technique, je ne manque pas de le solliciter et j’en suis très satisfait. »

FOCUS sur RB3D

RB3D est implantée à Monéteau près d’Auxerre et développe des solutions cobotiques innovantes adaptées aux applications de manipulations, dans un grand nombre de secteurs industriels. Les cobots et exosquelettes ont pour objectif d’apporter puissance et endurance pour augmenter l’efficacité des actions et effectuer les tâches manuelles pénibles sans risque de Troubles Musculo Squelettiques.

En savoir plus sur RB3D : http://www.rb3d.com

*La délégation du personnel au Comité social et économique (CSE) a pour mission de présenter à l’employeur les réclamations individuelles ou collectives relatives aux salaires, à l’application du code du travail et des autres dispositions légales concernant notamment la protection sociale, ainsi que des conventions et accords applicables dans l’entreprise.

20171011_175017

Lancement de GISAéro

A l’initiative de la Maison de l’Entreprise, les principaux acteurs icaunais de la sous-traitance aéronautique se regroupent sous la bannière GISAéro : Groupement Icaunais de la Sous-traitance Aéronautique

10  dirigeants icaunais se sont réunis mercredi 11 octobre pour officialiser la création du groupement GISAéro.

Les dirigeants et rGISAéroeprésentants de : 2 E WINDINGS, ANTHALYS, DAVEY BICKFORD, DELTA BOX, FIGEAC AERO Auxerre, KEP TECHNOLOGIES, MPH, ROSLER, SEVA et ZODIAC ACTUATION SYSTEMS ont ainsi paraphé la convention qui constitue la base de lancement de nombreux projets.

Cette initiative résulte du souhait des acteurs de la sous-traitance aéronautique icaunaise, de créer une identité locale et de développer l’image et la notoriété des activités liées à la sous-traitance aéronautique dans le département de l’Yonne.

C’est au travers d’actions collectives que GISAéro prétend pouvoir représenter une réelle force de proposition et d’influence, notamment dans la stratégie de développement économique de la Région Bourgogne Franche Comté, mais aussi auprès du grand public, dans le cadre de la promotion des activités et des métiers liés à la filière aéronautique qui sont aujourd’hui en très forte tension.

Les actions de développements des compétences, des emplois et des formations associées sont des axes primordiaux que portera le groupement pour accroitre le nombre de ses membres.

C’est à cette occasion que le tout nouveau logo GISAERO a été présenté.

Photo Studio Xavier Morize - MEDEF Pierre Gattaz (31)

Retour sur la visite de P.GATTAZ à Auxerre

Dans les coulisses du déplacement de Pierre GATTAZ à Auxerre, par Claude VAUCOULOUX, Délégué Général du MEDEF Yonne.

Photo Studio Xavier Morize - MEDEF Pierre Gattaz (30)Chacun peut bien se l’imaginer, l’organisation d’un déplacement du Président du MEDEF, est une opération que se prépare minutieusement. Bien sûr il y tout ce qui concerne la sécurité et qui se gère notamment avec les autorités de police. Ce n’est pas le plus passionnant, mais c’est d’autant plus indispensable qu’un conglomérat de scrogneugneux de tous poils, avait appelé à manifester devant la Maison de l’Entreprise et qu’il n’était pas question de courir le moindre risque. Dans ce cadre, il faut saluer le professionnalisme et l’efficacité de nos policiers et gendarmes, qui se seront acquittés de leur mission avec tout le tact et la fermeté qu’elle exigeait et d’ailleurs, aucun n’incident n’aura été à déplorer.

Mais bien entendu, la journée ne se limitait pas à ces seules contingences de sécurité et elle aura été avant tout, un très beau moment de partage et d’échanges entre un Pierre GATTAZ ouvert, curieux, intéressé, intéressant et pour tout dire vraiment sympa, et des chefs d’entreprises icaunais, à l’image d’Evelyne et Didier CHAPUIS (Festins de Bourgogne), Patrice PARISOT (FIGEAC Aéro) et Vincent MAUVISSEAU (RB3D), fiers de le recevoir et de lui montrer combien notre département est riche d’entrepreneurs qui, au quotidien, se battent pour développer leur business, développer leur outil de production et par là même, développer l’emploi local.

Le programme réservait aussi une large place à la visite des installations auxerroises du Pôle Formation des Industries Technologiques 58/89 et là aussi, guidé par Véronique RIGUET, Pierre GATTAZ aura été un visiteur attentif et à l’écoute, tant des alternants, apprentis et stagiaires, que des formateurs qui tous, auront eu à cœur de lui montrer combien l’accès aux savoirs et aux compétences technologiques peut être source de satisfaction et de réalisation de soi.

Et puis enfin, il y a eu la conférence débat du soir, dans un grand amphi de la Maison de l’Entreprise plein à craquer et où durant une heure et demie, Pierre GATTAZ aura une fois encore et inlassablement délivré son message pour la liberté d’entreprendre ; la lutte contre le chômage ; la réforme de la fiscalité tant sur le plan du coût du travail, que de la fiscalité locale et bien sûr nationale ; pour la revitalisation des territoires en grande difficulté ; pour le doublement du nombre des Entreprises de Taille Intermédiaire ; pour l’indispensable remise à plat des règles sur le travail ; ou encore pour une refonte de la formation professionnelle qui remette en selle l’apprentissage. Tous ces sujets auront suscité un large débat et de nombreux échanges qui se sont poursuivis tard dans la soirée, à l’issue d’un cocktail où Pierre GATTAZ aura levé le verre de l’amitié avec ces collègues chefs d’entreprise.

En tous points une grande journée corporate bien agréable et très appréciée, au terme de laquelle Pierre nous a adressé le sympathique message ci-dessous :

« Je tenais, sans plus attendre, à vous adresser mes chaleureux remerciements pour votre accueil dans le cadre du déplacement que j’ai effectué dans l’Yonne le 4 octobre dernier.

J’ai eu le plaisir de découvrir un superbe centre de formation des industries technologiques et trois formidables entreprises, dans des secteurs différents, qui témoignent du dynamisme et de la créativité du tissu économique icaunais. Sachez que ces déplacements sur le terrain sont précieux et me permettent, au-delà de mon expérience personnelle de chef d’entreprise de terrain, de vous écouter et de relayer vos préoccupations auprès des pouvoirs publics. Dans un contexte où de nombreuses réformes attendues voient le jour, je mesure encore le chemin à parcourir pour faciliter la vie des entrepreneurs et remettre notre pays sur le chemin d’une croissance durable.

Les enjeux autour de la formation et de l’apprentissage sont prégnants ; vous pouvez compter sur ma détermination.

Vous renouvelant mes plus vifs remerciements,

Amicalement.

Pierre GATTAZ »

Retrouvez en cliquant ici les photos de cette formidable journée.

Claude Vaucouloux

L’Université d’été du MEDEF vue par Claude VAUCOULOUX

Les universités d’été du Medef, ou l’art de conjuguer politique, culture, social et corporate.

En cette toute fin du mois d’août, l’université d’été du Medef, avec pour thème « confiance et croissance », était véritablement ‘’the place to be’’. D’abord parce qu’elle constitue indéniablement un évènement national de rentrée et par ailleurs, parce que face à l’avalanche d’annulations cette année, des universités d’été des partis politiques et mouvements de toutes sortes, la manifestation du Medef aura constitué, pour tout ce qui compte dans la sphère politico-patrono-culturélo-médiadique (et pas que, loin s’en faut), une des seules possibilités de se montrer et d’exhiber son beau cartable neuf. Alors si vous me le permettez, je vais essayer maintenant en quelques lignes, de vous traduire des impressions et des choses vues (rassurez-vous je ne me prends pas pour Victor Hugo) sur le campus d’HEC qui accueille traditionnellement ces universités d’été.

Tout d’abord, il y a l’arrivée sur le site, où, Vigipirate et manif de la CGT et de Solidaires obligent, vous devez franchir un impressionnant cordon de sécurité et montrer ‘‘patte blanche’’ pour pénétrer dans le saint des saints. Là, une fois enregistré, badgé, muni du programme (39 pages cartonnées reliées !) et du petit cadeau de bienvenue, cette année sous la forme d’une mini enceinte portable dans sa boite (c’est super sympa mais ça va vite devenir assez encombrant, parce que bien sûr vous n’avez pas forcément de quoi la ranger et que vous tenez déjà votre programme qui doit bien peser sa demi-livre), vous accédez aux réjouissances.

Premières impressions, c’est très bien organisé et malgré qu’il y ait un monde fou (on dit plus de 7000 visiteurs) une signalétique efficace permet de circuler assez facilement entre les différents espaces thématiques qui sont proposés : espace business développement, espace innovation, village presse (ça grouille de journalistes de tous médias), les amphis, la grande tente pour les plénières et bien sûr les lieux où l’on peut boire, manger et se ‘’rafraichir’’. (Les commodités font l’objet de soins attentifs, qui limitent les désagréments alors qu’il fait 35 degrés à l’ombre ce 29 août). Et puis il y a le dress code. Bien entendu, pas question de tenues strictes. Pour les dames, c’est petite robe légère en mode exposition de bronzage et il faut bien l’avouer, c’est souvent tout à fait charmant. Pour les messieurs, on montre aussi son beau bronzage dans toute la mesure du possible, mais dans un standard pantalon de toile, chemise ouverte et chaussures bateau et je suppose que ça peut être tout aussi charmant… Je vous l’ai dit, le soleil tape fort. Du coup, on distribue des bouteilles d’eau minérale, mais aussi, des couvre-chefs. Alors évidemment, ce ne sont pas des bobs Ricard, car nous ne sommes tout de même pas à un concours de pétanque sur la place d’un village de Provence ! Non. Il s’agit de panamas (made in china) aux armes d’une célèbre mutuelle qui trônent bien vite fièrement sur les têtes, presqu’autant féminines que masculines ! Bon, reconnaissons que le rendu n’est pas toujours d’une esthétique parfaite et heureusement que le ridicule ne tue pas… Pour ma part, ayant lors d’une édition précédente, sacrifié au rituel du chapeau publicitaire et ayant vu le résultat sur un cliché pris à mon insu par un ami malicieux, j’avais découvert avec stupeur et honte, une espèce d’Oliver HARDI, avec son chapeau trop petit posé sur le sommet du crâne et j’ai depuis renoncé définitivement au port de tout galure, en me disant que j’avais de forts risques de constituer la première exception à la règle relative au ridicule !

 Mais passons vite sur ces détails pour véritablement nous intéresser au contenu.
Alors là, il y en a pour tous les goûts ! Du social ; du sociétal ; du politique ; du national ; de l’international (sans ‘’e’’ à la fin parce que ce n’est pas trop le genre de la Maison) ; du numérique ; du littéraire ; du philosophique ; de l’ésotérique ; du médecin médiatique ; du scientifique ; du commercial ; du financier ; du participatif ; du connecté ; en oublie-je ? mais oui bien sûr, du corporate, car c’est la fête de l’entreprise, car c’est la fête des employeurs, car c’est la fête du Medef ! l’Université d’été, c’est avant tout un moment qui fait du bien et qui permet d’aérer les neurones. Un moment qui permet d’assister à des conférences de très haute tenue, avec des intervenants prestigieux, de dimension nationale et internationale, des ministres en exercice (une douzaine pour cette édition, dont ‘’notre’’ Secrétaire d’Etat, Jean-Baptiste Lemoyne, très content de croiser des ‘’pays’’), des ministres qui ne le sont plus, des capitaines d’industrie (quel régal que l’intervention de Jean-Dominique SENARD patron de Michelin), d’éminents scientifiques, des écrivains de renom, etc… Bref, rien que du quidam garanti haut vol, pour paraphraser Michel AUDIARD.

Et puis il y a toutes ces rencontres ; ces échanges, avec celles et ceux que vous connaissez et que vous êtes content retrouver sur le campus. De même, et c’est souvent passionnant, il y a les rencontres avec celles et ceux que vous ne connaissez pas et que vous finissez par tutoyer parce que vous appartenez à la même famille et que l’ambiance se prête bien à la connivence, voire à une certaine familiarité.

Enfin, il y a le Boss ! Pierre GATTAZ. Passionné. Passionnant. Enthousiaste. Patriote. Plein de cette énergie qui galvanise, qui rassemble, qui fédère, qui montre le cap et qui donne envie de se battre pour que vivent et prospèrent les entreprises, leurs salariés et donc la France. Ce sont aussi et surtout ces moment-là qui valent le déplacement ! Alors vivement l’année prochaine pour la vingtième édition et vraiment, allez-y ! Vous ne perdrez pas votre temps.

>> Et en parlant de Pierre GATTAZ, ne manquez pas sa venue le mercredi 4 octobre à la Maison de l’Entreprise à Auxerre ! Inscription en ligne en cliquant ici <<

1 2 3 5