20171011_175017

Lancement de GISAéro

A l’initiative de la Maison de l’Entreprise, les principaux acteurs icaunais de la sous-traitance aéronautique se regroupent sous la bannière GISAéro : Groupement Icaunais de la Sous-traitance Aéronautique

10  dirigeants icaunais se sont réunis mercredi 11 octobre pour officialiser la création du groupement GISAéro.

Les dirigeants et rGISAéroeprésentants de : 2 E WINDINGS, ANTHALYS, DAVEY BICKFORD, DELTA BOX, FIGEAC AERO Auxerre, KEP TECHNOLOGIES, MPH, ROSLER, SEVA et ZODIAC ACTUATION SYSTEMS ont ainsi paraphé la convention qui constitue la base de lancement de nombreux projets.

Cette initiative résulte du souhait des acteurs de la sous-traitance aéronautique icaunaise, de créer une identité locale et de développer l’image et la notoriété des activités liées à la sous-traitance aéronautique dans le département de l’Yonne.

C’est au travers d’actions collectives que GISAéro prétend pouvoir représenter une réelle force de proposition et d’influence, notamment dans la stratégie de développement économique de la Région Bourgogne Franche Comté, mais aussi auprès du grand public, dans le cadre de la promotion des activités et des métiers liés à la filière aéronautique qui sont aujourd’hui en très forte tension.

Les actions de développements des compétences, des emplois et des formations associées sont des axes primordiaux que portera le groupement pour accroitre le nombre de ses membres.

C’est à cette occasion que le tout nouveau logo GISAERO a été présenté.

Photo Studio Xavier Morize - MEDEF Pierre Gattaz (31)

Retour sur la visite de P.GATTAZ à Auxerre

Dans les coulisses du déplacement de Pierre GATTAZ à Auxerre, par Claude VAUCOULOUX, Délégué Général du MEDEF Yonne.

Photo Studio Xavier Morize - MEDEF Pierre Gattaz (30)Chacun peut bien se l’imaginer, l’organisation d’un déplacement du Président du MEDEF, est une opération que se prépare minutieusement. Bien sûr il y tout ce qui concerne la sécurité et qui se gère notamment avec les autorités de police. Ce n’est pas le plus passionnant, mais c’est d’autant plus indispensable qu’un conglomérat de scrogneugneux de tous poils, avait appelé à manifester devant la Maison de l’Entreprise et qu’il n’était pas question de courir le moindre risque. Dans ce cadre, il faut saluer le professionnalisme et l’efficacité de nos policiers et gendarmes, qui se seront acquittés de leur mission avec tout le tact et la fermeté qu’elle exigeait et d’ailleurs, aucun n’incident n’aura été à déplorer.

Mais bien entendu, la journée ne se limitait pas à ces seules contingences de sécurité et elle aura été avant tout, un très beau moment de partage et d’échanges entre un Pierre GATTAZ ouvert, curieux, intéressé, intéressant et pour tout dire vraiment sympa, et des chefs d’entreprises icaunais, à l’image d’Evelyne et Didier CHAPUIS (Festins de Bourgogne), Patrice PARISOT (FIGEAC Aéro) et Vincent MAUVISSEAU (RB3D), fiers de le recevoir et de lui montrer combien notre département est riche d’entrepreneurs qui, au quotidien, se battent pour développer leur business, développer leur outil de production et par là même, développer l’emploi local.

Le programme réservait aussi une large place à la visite des installations auxerroises du Pôle Formation des Industries Technologiques 58/89 et là aussi, guidé par Véronique RIGUET, Pierre GATTAZ aura été un visiteur attentif et à l’écoute, tant des alternants, apprentis et stagiaires, que des formateurs qui tous, auront eu à cœur de lui montrer combien l’accès aux savoirs et aux compétences technologiques peut être source de satisfaction et de réalisation de soi.

Et puis enfin, il y a eu la conférence débat du soir, dans un grand amphi de la Maison de l’Entreprise plein à craquer et où durant une heure et demie, Pierre GATTAZ aura une fois encore et inlassablement délivré son message pour la liberté d’entreprendre ; la lutte contre le chômage ; la réforme de la fiscalité tant sur le plan du coût du travail, que de la fiscalité locale et bien sûr nationale ; pour la revitalisation des territoires en grande difficulté ; pour le doublement du nombre des Entreprises de Taille Intermédiaire ; pour l’indispensable remise à plat des règles sur le travail ; ou encore pour une refonte de la formation professionnelle qui remette en selle l’apprentissage. Tous ces sujets auront suscité un large débat et de nombreux échanges qui se sont poursuivis tard dans la soirée, à l’issue d’un cocktail où Pierre GATTAZ aura levé le verre de l’amitié avec ces collègues chefs d’entreprise.

En tous points une grande journée corporate bien agréable et très appréciée, au terme de laquelle Pierre nous a adressé le sympathique message ci-dessous :

« Je tenais, sans plus attendre, à vous adresser mes chaleureux remerciements pour votre accueil dans le cadre du déplacement que j’ai effectué dans l’Yonne le 4 octobre dernier.

J’ai eu le plaisir de découvrir un superbe centre de formation des industries technologiques et trois formidables entreprises, dans des secteurs différents, qui témoignent du dynamisme et de la créativité du tissu économique icaunais. Sachez que ces déplacements sur le terrain sont précieux et me permettent, au-delà de mon expérience personnelle de chef d’entreprise de terrain, de vous écouter et de relayer vos préoccupations auprès des pouvoirs publics. Dans un contexte où de nombreuses réformes attendues voient le jour, je mesure encore le chemin à parcourir pour faciliter la vie des entrepreneurs et remettre notre pays sur le chemin d’une croissance durable.

Les enjeux autour de la formation et de l’apprentissage sont prégnants ; vous pouvez compter sur ma détermination.

Vous renouvelant mes plus vifs remerciements,

Amicalement.

Pierre GATTAZ »

Retrouvez en cliquant ici les photos de cette formidable journée.

Claude Vaucouloux

L’Université d’été du MEDEF vue par Claude VAUCOULOUX

Les universités d’été du Medef, ou l’art de conjuguer politique, culture, social et corporate.

En cette toute fin du mois d’août, l’université d’été du Medef, avec pour thème « confiance et croissance », était véritablement ‘’the place to be’’. D’abord parce qu’elle constitue indéniablement un évènement national de rentrée et par ailleurs, parce que face à l’avalanche d’annulations cette année, des universités d’été des partis politiques et mouvements de toutes sortes, la manifestation du Medef aura constitué, pour tout ce qui compte dans la sphère politico-patrono-culturélo-médiadique (et pas que, loin s’en faut), une des seules possibilités de se montrer et d’exhiber son beau cartable neuf. Alors si vous me le permettez, je vais essayer maintenant en quelques lignes, de vous traduire des impressions et des choses vues (rassurez-vous je ne me prends pas pour Victor Hugo) sur le campus d’HEC qui accueille traditionnellement ces universités d’été.

Tout d’abord, il y a l’arrivée sur le site, où, Vigipirate et manif de la CGT et de Solidaires obligent, vous devez franchir un impressionnant cordon de sécurité et montrer ‘‘patte blanche’’ pour pénétrer dans le saint des saints. Là, une fois enregistré, badgé, muni du programme (39 pages cartonnées reliées !) et du petit cadeau de bienvenue, cette année sous la forme d’une mini enceinte portable dans sa boite (c’est super sympa mais ça va vite devenir assez encombrant, parce que bien sûr vous n’avez pas forcément de quoi la ranger et que vous tenez déjà votre programme qui doit bien peser sa demi-livre), vous accédez aux réjouissances.

Premières impressions, c’est très bien organisé et malgré qu’il y ait un monde fou (on dit plus de 7000 visiteurs) une signalétique efficace permet de circuler assez facilement entre les différents espaces thématiques qui sont proposés : espace business développement, espace innovation, village presse (ça grouille de journalistes de tous médias), les amphis, la grande tente pour les plénières et bien sûr les lieux où l’on peut boire, manger et se ‘’rafraichir’’. (Les commodités font l’objet de soins attentifs, qui limitent les désagréments alors qu’il fait 35 degrés à l’ombre ce 29 août). Et puis il y a le dress code. Bien entendu, pas question de tenues strictes. Pour les dames, c’est petite robe légère en mode exposition de bronzage et il faut bien l’avouer, c’est souvent tout à fait charmant. Pour les messieurs, on montre aussi son beau bronzage dans toute la mesure du possible, mais dans un standard pantalon de toile, chemise ouverte et chaussures bateau et je suppose que ça peut être tout aussi charmant… Je vous l’ai dit, le soleil tape fort. Du coup, on distribue des bouteilles d’eau minérale, mais aussi, des couvre-chefs. Alors évidemment, ce ne sont pas des bobs Ricard, car nous ne sommes tout de même pas à un concours de pétanque sur la place d’un village de Provence ! Non. Il s’agit de panamas (made in china) aux armes d’une célèbre mutuelle qui trônent bien vite fièrement sur les têtes, presqu’autant féminines que masculines ! Bon, reconnaissons que le rendu n’est pas toujours d’une esthétique parfaite et heureusement que le ridicule ne tue pas… Pour ma part, ayant lors d’une édition précédente, sacrifié au rituel du chapeau publicitaire et ayant vu le résultat sur un cliché pris à mon insu par un ami malicieux, j’avais découvert avec stupeur et honte, une espèce d’Oliver HARDI, avec son chapeau trop petit posé sur le sommet du crâne et j’ai depuis renoncé définitivement au port de tout galure, en me disant que j’avais de forts risques de constituer la première exception à la règle relative au ridicule !

 Mais passons vite sur ces détails pour véritablement nous intéresser au contenu.
Alors là, il y en a pour tous les goûts ! Du social ; du sociétal ; du politique ; du national ; de l’international (sans ‘’e’’ à la fin parce que ce n’est pas trop le genre de la Maison) ; du numérique ; du littéraire ; du philosophique ; de l’ésotérique ; du médecin médiatique ; du scientifique ; du commercial ; du financier ; du participatif ; du connecté ; en oublie-je ? mais oui bien sûr, du corporate, car c’est la fête de l’entreprise, car c’est la fête des employeurs, car c’est la fête du Medef ! l’Université d’été, c’est avant tout un moment qui fait du bien et qui permet d’aérer les neurones. Un moment qui permet d’assister à des conférences de très haute tenue, avec des intervenants prestigieux, de dimension nationale et internationale, des ministres en exercice (une douzaine pour cette édition, dont ‘’notre’’ Secrétaire d’Etat, Jean-Baptiste Lemoyne, très content de croiser des ‘’pays’’), des ministres qui ne le sont plus, des capitaines d’industrie (quel régal que l’intervention de Jean-Dominique SENARD patron de Michelin), d’éminents scientifiques, des écrivains de renom, etc… Bref, rien que du quidam garanti haut vol, pour paraphraser Michel AUDIARD.

Et puis il y a toutes ces rencontres ; ces échanges, avec celles et ceux que vous connaissez et que vous êtes content retrouver sur le campus. De même, et c’est souvent passionnant, il y a les rencontres avec celles et ceux que vous ne connaissez pas et que vous finissez par tutoyer parce que vous appartenez à la même famille et que l’ambiance se prête bien à la connivence, voire à une certaine familiarité.

Enfin, il y a le Boss ! Pierre GATTAZ. Passionné. Passionnant. Enthousiaste. Patriote. Plein de cette énergie qui galvanise, qui rassemble, qui fédère, qui montre le cap et qui donne envie de se battre pour que vivent et prospèrent les entreprises, leurs salariés et donc la France. Ce sont aussi et surtout ces moment-là qui valent le déplacement ! Alors vivement l’année prochaine pour la vingtième édition et vraiment, allez-y ! Vous ne perdrez pas votre temps.

>> Et en parlant de Pierre GATTAZ, ne manquez pas sa venue le mercredi 4 octobre à la Maison de l’Entreprise à Auxerre ! Inscription en ligne en cliquant ici <<

ENTETE

Pierre GATTAZ à Auxerre le 4 octobre

Pierre GATTAZ, Président du MEDEF, viendra à la rencontre des chefs d’entreprise de l’Yonne dans un contexte économique et social propice aux changements Cet événement exceptionnel se tiendra l

4 octobre 201 à 2017

à la Maison de l’Entreprise,

6 route de Monéteau à Auxerre

Durant cette Conférence / Débat, Pierre GATTAZ rappellera notamment ses priorités :

  • Lutter contre le chômage,
  • Veiller à la fiscalité du coût du travail, territoriale et nationale,
  • Revitaliser les territoires en grande difficulté,
  • Doubler le nombre des Entreprises de Taille Intermédiaire,
  • Continuer à remettre à plat les règles sur le travail, la fiscalité ainsi que la formation professionnelle en remettant en selle l’apprentissage.

BOUTON

bandeau_ue_medef_2017_800x400px_part_majeurs

Université d’été du MEDEF en Bourgogne Franche-Comté

 

Bonjour ,

Le MEDEF Yonne vous propose de participer à ce moment unique d’ouverture, de prise de hauteur, de rencontres et de convivialité. Bénéficiez du tarif spécial adhérents en utilisant le code réduction UE17.MEDEF89 lors de votre inscription. (voir ci-dessous)
Le coup d’envoi est lancé… Inscrivez-vous dès à présent pour ne pas manquer la 7e Université d’été du MEDEF le mardi 5 septembre 2017, de 14h à 19h30 autour du thème « Se Souvenir du Futur », sur le campus dijonnais de l’Université de Bourgogne. Des débats inattendus, sans tabou ni langue de bois, des personnalités venues de tous les horizons, des sujets pour réfléchir, décrypter le monde d’aujourd’hui et anticiper ses mutations…
Se Souvenir du Futur
L’homme est le seul être vivant qui se projette dans le temps ! Sachant que notre société d’aujourd’hui est le fruit des décisions et actions d’hier, nous avons tous le pouvoir de choisir l’empreinte environnementale, sociétale, économique, culturelle, sociale… que nous laisserons demain, « car le futur n’est pas une fatalité » !
Des intervenants d’exception
Muriel Barnéoud Muriel BARNEOUD
Directrice de l’engagement sociétal Groupe La Poste et PDG de Docapost, filiale spécialiste de la transition numérique et mobile des entreprises et des institutions. Lire la suite
Pascal Dumoulin Patrick DUMOULIN
Directeur de Institut Great Place to Work France depuis 2009. Intéressé par la thématique du bien-être au travail depuis le début de sa carrière, entamée au sein de PME puis chez L’Oréal. Lire la suite
Philippe Durance Philippe DURANCE
Économiste prospectiviste et enseignant-chercheur du Conservatoire national des Arts & Métiers (Cnam). Ses travaux portent sur l’innovation et l’accompagnement du changement social par les politiques publiques. Lire la suite
Sacha Genot Sacha GENOT
Délégué général du collectif Performance, qui regroupe plus de 200 entreprises dont l’objectif est de promouvoir la qualité de vie au travail comme vecteur de performance économique. Lire la suite
Goerges Fritsch Georges FRITSCH
Co-fondateur et PDG des sociétés Webelse et Sentimatic depuis 10 ans. Expert en contenus numériques et en veille sémantique et émotionnelle. Lire la suite
Félicité Herzog Félicité HERZOG
Conseil en stratégie et en fusions-acquisitions et écrivain. Fille de l’alpiniste et homme politique Maurice Herzog et de la philosophe et écrivain Marie-Pierre de Cossé-Brissac. Lire la suite
Michel Maffesoli Michel MAFFESOLI
Sociologue spécialisé sur le lien social communautaire, la prévalence de l’imaginaire et la vie quotidienne dans les sociétés contemporaines. Lire la suite
Pascal Picq Pascal PICQ
Paléoanthropologue, maître de conférences du Collège de France. Il est l’auteur de plusieurs ouvrages et articles scientifiques autour de la question « Qu’est-ce que l’humain ? ». Lire la suite
Bernard Stiegler Bernard STIEGLER
Philosophe, docteur de l’Ecole des Hautes Etudes en Sciences Sociales, Directeur de l’Institut de Recherche et d’Innovation au Centre Pompidou. Lire la suite
Silhouette et d’autres belles surprises à venir…

Des intervenants d’exception

Le programme
14h

14h30

17h
18h
19h30

Accueil et ouverture de l’Espace littéraire
Tout l’après-midi :
> séances de dédicaces
> animations sur le Village Partenaires

Deux tables rondes en simultané

> « S’adapter ou créer son futur ? »
> « Chérie, j’ai déshérité les gosses ! »

Grand Entretien économique
Conférence plénière « C’était demain »
Cocktail dînatoire

Vous inscrire

N’attendez plus ! Inscrivez-vous en ligne en cliquant ici ou en téléchargeant le coupon-réponse.

L’Université d’été du MEDEF est ouverte à tous, sous réserve d’inscription préalable. Pour des raisons d’organisation, les inscriptions ne seront prises en compte qu’à réception du règlement.

Tarif spécial adhérent MEDEF Yonne :
Forfait de 54 € (45 € HT) avant le 7 juillet 2017 (au lieu de 72 € TTC)
Forfait de 66 € TTC (55 € HT) après le 7 juillet 2017 (au lieu de 84 € TTC)
Utilisez le code réduction UE17.MEDEF89 lors de votre inscription (comment utiliser le code réduction ?)
Ce forfait comprend l’accès aux Tables-rondes, au Grand Entretien Economique, à la Conférence plénière, à l’espace littéraire et séances de dédicaces, et au Cocktail de clôture.
+ d’infos
La liste des intervenants et le programme actualisés, les infos pratiques :
www.uemedef.com

UE 2017 - partenaires

Une organisation
MEDEF Côte-d’Or
Maison des Entreprises – 6, allée André Bourland BP 67007 – 21070 DIJON Cedex
03 80 77 85 00 – medef21@maisondesentreprises.comwww.medef21.fr

Si vous ne souhaitez plus recevoir de message de notre part, cliquez ici

 

 

image-article

Sécurité et santé au travail

>> Plan national canicule (PNC) 2017 <<

L’instruction du 24 mai 2017 fixe les modalités de mise en œuvre du PNC 2017. Il précise les objectifs, les différents niveaux, les mesures de gestion et le rôle des partenaires. La fiche 5 de ce plan est relative aux travailleurs. Les DIRECCTE sont invitées à prévoir une vigilance accrue de l’inspection du travail dans les secteurs d’activité les plus concernés par les risques liés à la canicule et aux ambiances thermiques ainsi que dans le cadre des activités comme la conduite des véhicules.

20170615-VISUEL-UEMEDEF-NAT

Confiance et Croissance L’avenir c’est la France !

Confiance et Croissance : L’avenir c’est la France !
Université d’été du MEDEF
29 et 30 août 2017

Pierre Gattaz et les membres du conseil exécutif du MEDEF ont le plaisir de vous convier à l’Université d’été 2017 du MEDEF le mardi 29 et le mercredi 30 août sur le campus d’HEC à Jouy-en-Josas.

L’Université d’été du MEDEF est l’événement économique, social, culturel et politique de la rentrée en France. L’édition 2017, sera résolument placée sous le signe du réalisme et de l’action. Dans ce monde de ruptures, nous devons repenser nos modèles, inventer de nouvelles logiques économiques et redonner la confiance. Elle seule permettra de retrouver durablement le chemin de la croissance.

« Confiance et croissance », c’est le thème de notre Université d’été. Quelques mois après les élections présidentielles et législatives, cette 18e édition sera l’occasion d’insister sur les moyens et les réformes à engager sans tarder pour libérer en France toutes les énergies créatrices. Dans un monde un pleine mutation, l’entrepreneuriat et les entrepreneurs seront mis à l’honneur pour résoudre le problème du chômage et permettre à chacun de devenir acteur de la croissance de notre pays.

L’Université d’été mettra en avant l’envie de progresser et la volonté de faire, mais aussi les raisons d’agir, d’avoir confiance. Notre pays a des atouts formidables. A nous chefs d’entreprise, citoyens, pouvoirs publics de savoir les reconnaître et de les valoriser. Dans un monde qui bouge, changeons enfin la France !

Vous êtes adhérent au MEDEF Yonne et vous souhaitez vous inscrire à l’Université d’été du MEDEF ? Référez-vous à l’invitation que vous avez reçue le 8 juin dans laquelle se trouvent vos identifiants d’inscription.

12949-NOLORC

Interview France Bleu Bourgogne

Monsieur Claude VAUCOULOUX, Délégué Général du MEDEF Yonne invité spécial sur France Bleu Bourgogne le mercredi 5 avril. Retrouvez son intervention suite au débat présidentiel télévisé. Baisse de charges des entreprises, création d’emploi, réforme des 35h, le MEDEF Yonne donne sa position.

>> cliquez ici pour écouter

Convention des mandataires 2017

17776864_1813932492192409_782923744_oC’est une cinquantaine de chefs d’entreprises, cadres dirigeants et administrateurs qui se sont réunis le mercredi 29 mars autour de Mesdames Béatrice de Courson et Cécile Charlier de la Direction des Mandats au MEDEF National pour échanger autour de quelques mandats portés par le MEDEF Yonne.

L’objectif de cette convention : échanger, faire découvrir et rappeler le rôle important du mandataire qui porte au sein de nombreuses organisations politiques, administratives,  économiques et sociales la voix des chefs d’entreprise.

Tour à tour, Laurence DERBECQ, mandataire à l’URSAFF, Jocelyne VOYER, mandataire TASS et TCI, Jean-Pierre FAITOUT, conseiller prud’homal, Olivier GENDRY, mandataire à la COPAREF et Bernard MACHAVOINE, mandataire au Comité Régional de l’Habitat ont partagé l’expérience de leur quotidien au sein de différentes instances ; l’occasion pour les chefs d’entreprise de se rendre compte des réalités externes au monde de l’entreprise et l’importance de concourir aux décisions qui les impactent.

Le MEDEF Yonne c’est plus de 150 mandataires ! Vous souhaitez en savoir sur la représentativité ? Comment obtenir un mandat ?

Contactez Thierry PECCARD,

03 86 49 26 34 / 06 61 38 08 74
t.peccard@medef-yonne.fr

image-aide-financiere

Une aide financière pour les apprentis

Une aide de 335 € pour les apprentis de moins de 21 ans ayant conclu leur contrat d’apprentissage entre le 1er juin 2016 et le 31 mai 2017.
Un décret, publié au Journal Officiel du 2 mars 2017, crée une aide ponctuelle visant à améliorer le pouvoir d’achat des apprentis de moins de 21 ans.
À compter du 3 mars 2017, les jeunes ayant conclu, en qualité d’apprenti, un contrat d’apprentissage dont la date de début d’exécution est comprise entre le 1er juin 2016 et le 31 mai 2017 et âgés de moins de 21 ans à la date de début d’exécution de ce contrat, pourront bénéficier d’une aide financière de l’État.

Cette aide forfaitaire est fixée à 335 €, quelle que soit la durée du contrat d’apprentissage.
L’apprenti signataire de plusieurs contrats d’apprentissage entre le 1er juin 2016 et le 31 mai 2017 ne peut toutefois bénéficier de cette aide qu’une seule fois.

Celle-ci est cumulable avec toutes les autres aides perçues par le bénéficiaire, y compris les prestations sociales. Il n’en sera pas tenu compte pour la détermination des plafonds de ressources du foyer fiscal de rattachement de l’apprenti pour le bénéfice de prestations sociales. L’aide est par ailleurs incessible et insaisissable.

Concernant les détails administratifs, l’apprenti remplissant les conditions ci-dessus ne peut bénéficier de l’aide que si le contrat d’apprentissage est bien enregistré par une chambre consulaire (secteur privé) ou par le représentant de l’État (secteur public non industriel et commercial), et qu’il est transmis à la DIRECCTE du lieu d’exécution du contrat d’apprentissage.

La gestion et le versement de l’aide sont assurés par l’Agence de services et de paiement (ASP).
C’est à cet organisme que les apprentis doivent communiquer, via un téléservice, les coordonnées de paiement et les informations nécessaires au versement de l’aide :

  • avant le 1er juin 2017, lorsque le début d’exécution du contrat d’apprentissage est intervenu en 2016 ;
  • avant le 1er novembre 2017, lorsque le début d’exécution du contrat d’apprentissage est intervenu en 2017.

Par courrier postal, les apprentis (ou leur représentant légal) peuvent transmettre le formulaire et toute pièce permettant à l’administration de les identifier :

  • avant le 16 juillet 2017, lorsque le début d’exécution du contrat est intervenu en 2016 ;
  • avant le 15 décembre 2017, lorsque le début d’exécution du contrat est intervenu en 2017.
1 2 3 4